Sporting Cyclo Manissieux


Aller au contenu

ESPAGNE 2015

WEEK END et SEJOURS CLUB

Séjour à l'Esquala (Espagne, 12-19 avril 2015)




Du 12 au 19 avril, un séjour s'est vu proposé par Marc C. en Espagne et plus précisément à L'Esquala à une quarantaine de kilomètres après la frontière. Un peu comme un label, un séjour organisé par Marc ne se refuse pas. Je n'ai pas hésité longtemps pour y participer et m'ajouter au groupe qui commençait à se dessiner.
Tout était calé, les derniers points ayant été donnés par mail sur les horaires et les lieus de rendez vous. Je covoiture avec Patrice, et les cinq heures nécessaires pour rallier L'Esquala, sont avalées sans encombre. Comme si tout était synchrone, on se retrouve pile poil ensemble sur le point donné. Alain S., Alain J. et leurs épouses sont là, rapidement nous sommes rejoints par Michel M. et Nicole, sa femme.
Le groupe se forme, Marc nous guide à son appartement où Mireille nous attend. Qui n'a jamais participé à une sortie ou un séjour organisé par Marc, ne sait pas ce qu'il manque. Outre le soleil qui allait nous accompagner toute la semaine, le ton de la convivialité est déjà posé. C'est autour d'un très chouette buffet que nous allons découvrir le programme sportif.


Le plaisir d'être ensemble, un soleil radieux et un décor de vacances allaient donner le ton de ce que serait ce séjour Espagnol. Marc a associé à notre groupe, ses copains locaux, à nos sorties. Bernard, André, et surtout Joan sont ceux qui, tout au long de la semaine deviendront nos poissons pilotes, sans oublier Nicole (pas l'épouse de Michel, une autre), qui fera deux sorties avec nous.
Les sorties ont été savamment préparées et réfléchies afin que la notion de plaisir soit présente pour chacun des participants. Les distances oscilleront entre 9O et 110 kms, les parcours alterneront entre panorama méditerranéen et enchainement de casse pattes de l'arrière pays Catalan. La diversité des environs permet, de mettre les roues sur des routes à chaque fois différentes.

La convivialité, la bonne humeur auront été les maitres mots, et sans doute peut être même avant l'aspect sportif. Les rires de Patrice, associés aux facéties de Michel accompagneront les 600kms de la semaine catalane.
Alain J. (qui m'en voudra pas d'évoquer sont âge) 74ans, et très peu de kilomètres depuis le début d'année, ne l'aura pas empêché de sortir autant de fois que nous l'avons fait nous même.
Michel M., infatigable et inusable flingueur, relayeur, montre toute l'étendu de son talent de rouleur-grimpeur. Cet ancien prof de math des Minguettes, fan de hard rock et des riffs de Jimmy Hendrix, a su garder une âme d'ado joueur et blagueur sur un vélo. Le sport et la musique rock conservent, tu en es le meilleur exemple, toi "l'aigle de Valencin".
Alain S. qui est capable de démarrage fulgurant à tout instant et ceci même dans les pentes, puis de suivre les meilleurs (dont il fait parti).


Marc C, le métronome dont le moindre coup de pédale est pesé afin que celui-ci t'amène à bon port, peu importe le dénivelé ou la distance. Les années de pratique t'ont permis de te connaitre et de t'adapter. Les routes que tu nous as fait découvrir, ont été distillées afin que nous y prenions du plaisir, tous, fonction de nos forces respectives. Une parfaite réussite!!
Patrice G. qui aujourd'hui se montre capable de tenir conversation lors des ascensions les plus sévères. On nous l'a changé notre Patrice!! Une semaine au soleil, le rire, la bonne humeur auront été cette différence manifeste, avec la capacité de parler dans les grimpées.
Je ne peux pas ne pas souligner ce point essentiel qu'aura été la convivialité, de ce temps hors vélo.


La première gorgée de bière si cher à Ph. Delerm, aura été le fil rouge de chaque fin de sortie et qui plus est, sur une terrasse sous le soleil. Tout cycliste, n'ayant plus que seule ambition que celle de prendre du plaisir dans un groupe, sait combien ce moment est beau et précieux. C'est un instant où chaque coup de pédale, coup dur, ou attaque par la droite dans une bordure d'herbe (n'est ce pas Michel?), seront débriefés, où les défaillances des uns, les attaques des autres seront analysées.
Nous sommes à l'heure espagnole, et pour cela 14h-14h30 l'heure de retrouver les moitiés (pour celles qui étaient présentes) et passer à table. Marc nous a trouvé une cantine, très adaptée à l'ambiance festive que nous dégagions avec notre grande tablée.
Jeudi pluvieux, et la perspective de l'arrivée de trois autres copains le vendredi nous aura poussé à opter pour le tourisme et la découverte d'autres trésors, les villages médiévaux catalans. Journée de repos, avec Joséphine, Nicole, Anne, et Mireille. Les tables gastronomiques nous auront, pas toujours permis de faire le métier, tant pis...
Le jeudi soir arrivent Jean Philippe L., Patrick E. et Robert M., qui seront recueillis chez Marc et Mireille. Vendredi matin, ils sont prêts à découvrir nos routes. Après avoir blagué sur le temps qui aura été nécessaire pour l'emballage et le désemballage du Pinarello Dogma de Robert nous sommes partis, toujours accompagnés de Joan (champion d'Espagne de danse latine) et de Bernard (résidant français et lyonnais de L'Esquala).

Le rythme de la sortie sera sportif et la fin sera la même, bière, repas... plaisir d'être là, ensemble.
Les soirées, les repas, sont dans les apparts, et sont préparés de façon adorable par les conjointes présentes, un grand merci pour cette abnégation et cette gentillesse.
Samedi, le week-end, rendez vous avec le club local, notre sortie se fera accompagnée des membres du club de L'Esquala. Tous les niveaux seront représentés, et un parcours magnifique deviendra le lieu d'expression d'une passion commune, le vélo. La langue reste un obstacle que les sourires effaceront rapidement. Les ascensions se feront toutes individuellement, avec l'introspection qui est nécessaire souvent, les regroupements et les partis roulantes seront là pour jouer ensemble. Vingt cinq kilomètres de plat seront le théâtre d'une partie de manivelle hibéro- française de folie. J'ai vu Patrick être remercié par un cycliste espagnol à la fin, d'une tape amicale dans le dos.
Inutile de dire, de nouveau, comment c'est finie la sortie, les habitudes de l'autre coté des Pyrénées sont les mêmes que chez nous.


Des idées ont germé comme celle de jumeler nos clubs ou plus simplement de faire découvrir nos routes à nos amis Espagnols. A suivre, donc.
Nous sommes dimanche, la sortie vélo se trouve annulée par la pluie et les orages. Retour chez nous plus rapide que prévu....


Compte rendu: Olivier C.
Photos: Robert M.




Retourner au contenu | Retourner au menu